Myriam Le Fol

Quand une œuvre conceptuelle devient une œuvre lyrique. En ayant savamment aligné des ailes de papillons en inox, sur une toile peinte, l’artiste quadrille l’espace. Sous l’effet de la lumière, des ombres, des reflets, des contrastes apparaissent, oscillent et se répètent à l’infini. Le bonheur de voir sur la toile une lueur nouvelle à un moment rare, du jour et de l’année, c’est comme être le témoin du rayon vert. L’œuvre devient alors un univers à part entière tout en restant dépendante des cycles de la nature. Myriam Le Fol porte en elle les valeurs d’aujourd’hui, celles d’une pensée universelle qui a pris conscience des beautés de la Terre sans pour autant occulter sa fragilité.